Soudage MIG contre TIG | Principales différences expliquées

Les soudages MIG et TIG utilisent tous deux un arc électrique et un gaz de protection pour assembler différents métaux. Bien qu’ils soient assez similaires en surface, chacun a ses propres caractéristiques distinctives.

Lorsque les méthodes de soudage étaient inadéquates pour assembler les alliages d’aluminium et de magnésium dans les années 1940, le soudage au gaz inerte métallique (MIG) et au gaz inerte au tungstène (TIG) est devenu une solution révolutionnaire. Ce succès a donné lieu à sa popularité dans différentes industries à ce jour.

Le TIG est moins agressif et l’utilisation d’un matériau de remplissage est facultative, ce qui le rend meilleur pour une utilisation sur des métaux minces. Le MIG permet une meilleure pénétration sur des matériaux plus épais grâce à la combinaison de son gaz de protection, de sa source d’alimentation et de son procédé.

Examinons de plus près comment deux des méthodes de soudage les plus courantes se distinguent.

Comparaison des procédés de soudage MIG et TIG

Comparaison des procédés de soudage TIG et MIG

Le soudage MIG ou soudage à l’arc sous gaz (GMAW) utilise une électrode consommable pour souder deux pièces de métal. Le soudage TIG ou soudage à l’arc sous gaz tungstène (GTAW) est un type de soudage électrique qui utilise une électrode non consommable pour assembler des pièces. Les deux utilisent un courant électrique pour chauffer la zone de soudure jusqu’à ce qu’elle forme un joint de métal fondu.

Bien que le soudage MIG et TIG partagent un processus similaire, il existe certaines différences clés qui rendent chacun unique.

Ces détails subtils ont un impact majeur sur le résultat de la soudure lorsqu’ils sont résumés.

Électrode

La différence la plus notable entre le soudage MIG et TIG réside dans l’utilisation d’une électrode. Le procédé de soudage MIG utilise un fil-électrode consommable alimenté en continu pour assembler deux pièces de métal. TIG utilise une électrode de tungstène non consommable avec un métal d’apport séparé.

Alors que vous pouvez effectuer le soudage MIG d’une seule main, le soudage TIG nécessite que vous ayez votre torche TIG dans une main et le matériau d’apport dans l’autre.

La tige de remplissage à main est parfois gênante pour les soudeurs, mais elle offre un meilleur contrôle puisque vous pouvez appliquer avec précision le matériau de remplissage le long de l’arc électrique.

Gaz de protection

Le soudage TIG utilise principalement de l’argon pur ou un mélange avec un autre gaz de protection non réactif, tel que l’hélium ou l’azote, afin d’éviter la contamination.

Les soudeurs MIG utilisent généralement un mélange d’argon et de dioxyde de carbone car il offre une meilleure pénétration, ce qui convient mieux aux matériaux épais.

Une autre différence clé entre le soudage MIG et TIG est la vitesse à laquelle il est expulsé sur la torche. Un soudeur MIG exécute généralement son gaz à 35 à 50 pieds cubes par heure, tandis qu’un pistolet de soudage TIG nécessite un débit de gaz à 15 à 25 pieds cubes par heure.

Chalumeau

La torche est un composant clé qui contient l’électrode et le gaz de protection. Pour les torches MIG, l’électrode est consommable, tandis que les soudeurs TIG utilisent une électrode non consommable avec la possibilité d’alimenter un matériau d’apport séparé.

Alors que les équipements de soudage MIG et TIG peuvent utiliser des torches refroidies à l’eau et à l’air, la torche refroidie à l’eau est préférée pour un soudeur TIG en raison de ses températures potentiellement plus élevées.

Source d’énergie

Un soudeur MIG utilise une source d’alimentation CC pour créer une stabilité dans l’arc électrique ainsi que pour donner une pénétration suffisante des métaux.

Les soudeuses TIG offrent une polyvalence aux sources d’alimentation CA et CC. La sélection variera en fonction des métaux à souder, de l’arc électrique souhaité et de la quantité de projections dans le bain de soudure.

Différents matériaux – Quelle méthode préférer ?

L’utilisation des procédés MIG et TIG varie selon la situation. Afin de trouver ce qui convient le mieux à votre projet, il est important d’identifier les matériaux impliqués. Bien que la plupart des métaux puissent être soudés en utilisant à la fois le soudage MIG et TIG, il y a des cas où l’un se démarque.

Acier inoxydable

Étant donné que ce métal est composé d’alliages à faible conductivité, il conserve la chaleur plus longtemps. Le soudage à l’arc de l’acier inoxydable nécessite de la précision pour éviter une fusion excessive.

Le soudage TIG est parfait car il peut créer des cordons étroits dans le bain de soudure, évitant les zones critiques du métal. Cependant, certaines productions de masse peuvent bénéficier du soudage MIG.

Acier doux et fonte

Le soudage MIG est un choix populaire pour le soudage de l’acier doux et de la fonte car il est facile à utiliser, produit des soudures solides et offre des taux de dépôt élevés. Une soudure MIG n’offre pas nécessairement de belles soudures, mais souvent cela n’a pas d’importance puisque ces métaux passent souvent par différentes procédures de revêtement de surface.

Aluminium



Soudage MIG vs TIG Aluminium

Soudage MIG vs TIG Aluminium

Il est important de minimiser le contact de l’aluminium nu avec l’air car il peut réagir pour former de l’oxyde d’aluminium. Le soudage TIG peut former des cordons précis à partir de la torche de soudage est optimal pour couper à travers la couche. Le faire fonctionner en courant alternatif entraînera également le nettoyage de l’oxyde d’aluminium sur la surface.

D’autres métaux comme le cuivre et le titane peuvent être soudés en utilisant les deux procédés, mais le TIG est généralement préféré pour les matériaux plus minces afin de garantir des soudures propres sans éclaboussures.

MIG vs TIG – Avantages et inconvénients de chacun

Avant de décider quelle technique de soudage choisir, examinez les avantages et les inconvénients de l’utilisation du soudage TIG et MIG pour votre projet. Connaître ces informations vous aidera non seulement à décider lequel utiliser, mais cela fera de vous un meilleur soudeur dans l’ensemble.

Soudage TIG

Avantages

  1. Les soudures TIG sont de meilleure qualité.

  2. Le matériau de remplissage est facultatif.

  3. La pédale offre une plus grande précision.

  4. TIG offre une polyvalence à une large sélection de matériaux.

Les inconvénients

  1. Vous avez besoin d’une surface métallique propre avant de souder.

  2. C’est un processus de soudage lent.

  3. Il faut des compétences et de l’expérience pour obtenir des soudures de haute qualité.

  4. Un soudeur TIG est plus cher avec des coûts de maintenance supplémentaires.

Soudage MIG

Avantages

  1. Temps de soudure plus rapide.

  2. L’équipement de soudage est moins cher et ses matériaux sont facilement disponibles.

  3. Plus facile de créer une soudure solide.

  4. Vous pouvez souder à des angles difficiles.

Les inconvénients

  1. Les soudures MIG ne sont pas aussi résistantes que les soudures TIG.

  2. Plus difficile de contrôler le cordon de soudure.

  3. Incapacité à souder des métaux minces.

  4. Nécessite une protection contre les fumées.

Applications de soudage TIG et MIG

Épaisseur

Le soudage MIG est généralement le meilleur choix lorsqu’il s’agit de métaux plus épais car il a une pénétration élevée avec le fil d’alimentation fourni dans le bain de fusion. Il est principalement utilisé dans la fabrication d’appareils sous pression et dans l’industrie de la construction.

Le soudage TIG est préféré pour les matériaux minces qui sont délicats et sujets aux défauts. Ses applications incluent les joints de tuyaux, l’aérospatiale et la fabrication automobile.

Durée

Le processus TIG est généralement court, car il est le mieux adapté aux projets techniques. Pour les séries plus longues, en particulier en production, le procédé MIG est souvent le choix. Ce dernier est préféré pour moins de complexité et des coûts globaux inférieurs.

Esthétique

Joints soudés TIG esthétiques en acier inoxydable
Bride de tuyau en acier inoxydable soudée TIG

Les soudeurs TIG sont plus adaptés aux projets qui nécessitent un contrôle de leur apport de chaleur. Il est plus facile d’obtenir des cordons constants dans le bain de soudure en utilisant cette technique de soudage. C’est parfait pour les œuvres d’art, les projets et les réparations automobiles.

Nous utilisons souvent le soudage MIG pour un soudage rapide lorsque les finitions esthétiques ne sont pas prioritaires. Le MIG est également choisi si les métaux subissent un revêtement ou un post-traitement.

Angle / Portée

Un soudeur TIG est contrôlé par sa pédale, ce qui lui convient le mieux pour les angles et les secteurs faciles à atteindre. Ceci est particulièrement applicable dans les travaux sur banc ou en atelier, où le matériau est à un angle confortable.

Les soudeurs MIG sont préférés lors du soudage à des angles difficiles, car vous avez une main libre pour tenir et contrôler les matériaux à souder.

Environnement

Étant donné que le soudage TIG et MIG utilise un gaz de protection, il est souhaitable de souder dans un environnement contrôlé, de préférence à l’intérieur ou dans des zones peu venteuses.

Dans des conditions où cela est inévitable, vous pouvez opter pour l’utilisation de fils de soudage fourrés. Le flux réagit avec l’arc pour former un gaz de protection qui protège la soudure. Vous devez ajuster certains paramètres de la machine pour que cela fonctionne et tenir compte des scories qu’il laisse derrière lui.

Soudeurs expérimentés

Le soudage MIG est plus facile à apprendre grâce à son processus simple. Un débutant peut facilement faire de bonnes perles sur un projet. Le soudage TIG nécessite des compétences et une expérience plus élevées car il offre une plus grande polyvalence dans le soudage.

Connaître les deux vous donne l’avantage de choisir le bon procédé de soudage lors de la réalisation de différents projets.

Automatisation

Les progrès technologiques permettent aux robots de produire des soudures MIG et TIG dans la fabrication et l’assemblage. Par rapport au soudage manuel, les robots peuvent produire de manière répétée des soudures cohérentes et précises à un rythme rapide.

Conclusion

Les soudeurs débattent souvent des mérites du soudage MIG par rapport au soudage TIG. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais aucun ne peut être considéré comme définitivement « meilleur » que l’autre.

Nous généralisons souvent le soudage MIG comme plus rapide et plus facile à apprendre, tandis que le soudage TIG produit une soudure de meilleure qualité. Cependant, ces deux déclarations peuvent avoir des exceptions, et le choix dépend vraiment du projet sur lequel vous travaillez.

Plusieurs facteurs doivent toujours être pris en compte lors de la réalisation d’un projet de soudage spécifique : type de matériau, quantité, coût, équipement, besoins de post-traitement, etc.

À ce jour, les deux procédés de soudage sont populaires et largement utilisés. Nous pouvons anticiper les avancées créatives qui se produiront dans les décennies à venir.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut